Union des Organisations Islamiques de France

Principes observés par l’UOIF

Pour être en conformité avec sa démarche et ses idées, l’UOIF croit en la nécessité de l’action pour la coopération et la coordination entre tous ceux qui œuvrent pour l’intérêt de la communauté musulmane de France.

Ceci impose ouverture, humilité et respect de l’autre. La nécessité du rapprochement avec la société civile, les pouvoirs publics et les autorités religieuses et morales. Le dialogue islamo-chrétien peut constituer par exemple un biais important vers une meilleure compréhension et un meilleur échange.

Lors de l’émergence des problèmes ou de malentendus toujours en embûche dans une action sociale complexe, le seul moyen adéquat est le dialogue, l’explication et l’effort pédagogique. L’UOIF réfute toute autre démarche n’émanant pas de ces principes.

L’UOIF est une instance indépendante. Elle est guidée dans ses activités, opinions ou attitudes par le seul intérêt de la communauté musulmane de France et le souci d’ordre, d’harmonie et de bien être de la société française.

Sur le même sujet... ou presque !

Revue de presse Spéciale Crise Financière

Sommaire
Crise financière et banque islamique, la solution ? – FRANCE 24
Le pape ou le Coran – CHALLENGES : l'économie en temps réel

Colloque « Liberté d'expression et religions » à l'IESH Paris - 15 novembre 2008

Programme

Communiqué de l'UOIF du 9/12/08

L'UOIF tient à saluer le déplacement, ce jour, de la délégation du CFCM au cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette d'Arras, en présence des responsables du CRCM Nord Pas de Calais

13ème journée du savoir le dimanche 4 Janvier 2009 à Bobigny

Organisé par L'association, AMI (Association des Musulmans de l'ile de France) et la LFFM ( Ligue Française de la Femme Musulmane)
Les associations AMI (Association des Musulmans de l’ile de France) et la LFFM ( Ligue Française de la Femme Musulmane)

Des mosquées s'efforcent de canaliser la "colère"

Des mosquées s'efforcent de canaliser la "colère"

Communiqué du Comité 15 mars et libertés

Le Comité 15 mars et Libertés s'alarme des traitements discriminants infligés à plusieurs femmes portant un couvre-chef et qui suivent une formation d'assistantes maternelles. Plusieurs faits gravissimes portant atteinte à la liberté religieuse nous ont en effet été rapportés.