Véritable moment d'allégresse et de recueillement spirituel : Comment les musulmans préparent l'Aïd el-Fitr ?

Véritable moment d'allégresse et de recueillement spirituel, l'Aid el Fitr littéralement, la fête de la rupture du jeûne, rassemble chaque année tous les fidèles de l'Islam. Une tradition prophétique qu'ils se réjouissent de maintenir et de partager avec les musulmans du monde entier.

Véritable moment d’allégresse et de recueillement spirituel, l’Aid el Fitr littéralement, la fête de la rupture du jeûne, rassemble chaque année tous les fidèles de l’Islam. Une tradition prophétique qu’ils se réjouissent de maintenir et de partager avec les musulmans du monde entier.

L'Aïd el-Fitr, le divinement sacré !
L’annonce de la fin du mois béni de Ramadan, la communauté musulmane se prépare aux réjouissances de la fête de l'Aïd el Fitr. Au préalable, il existe quelques règles et autres rituels à adopter. En effet, « le matin de Aid el Fitr, je prends un petit déjeuner, de préférence composé de dattes, avant de me rendre à la prière, à pieds si possible ! », précise Ismahan. « Et cela, conformément à la Sunna : « Le Prophète ne sortait pas le jour de la fête de l’Aïd el Fitr avant d’avoir mangé des dattes ; il en mangeait un nombre impair. » selon l’imam Malik ibn Anass qu’Allah soit satisfait de lui.
Ensuite, « je rejoins mes frères et mes soeurs pour la prière collective soit à la mosquée soit dans un mossalla, un grand espace à ciel ouvert. Imaginez ; tous les musulmans à travers le monde, prieront en choeur ! », s’enthousiasme Ismahan. , l'aumône légale est généralementdonnéeaux nécessiteux avant le début de la prière… Il me semble que cette année, le Zakat el Fitr s’estime aux environs de 5 euros. », ajoute-t-elle. « L’idéal est de la donner à l’avance afin que les personnes dans le besoin puissent profiter de la fête. »
Aussi, « je rentre de la prière par un chemin autre que celui emprunté à l’aller, conformément à ce hadith dans lequel Jabir /Qu’Allah soit satisfait de lui/ a dit : « Quand c’était un jour de fête, le Messager d’Allah prenait un chemin différent (au retour) », explique la soeur. « Bien entendu, malgré la hausse des prix des denrées alimentaires

L'Aïd el-Fitr, tout un cérémonial !

Mais à peine arrivée à la maison, « voilà que le téléphone se met à sonner et à ne plus s’arrêter de la journée… comme chaque année d’ailleurs. », se souvient-elle.
« Bien sûr, nous faisons de même. Coups de fil à la famille et aux amis éloignés... Puis la porte sonne. Ce sont des voisins, la famille, les amis qui viennent nous présenter leurs vœux de l'Aïd mais aussi les enfants du voisinage… C’est une habitude chez nous.

Tout comme Ismahan, Amel et ses proches, se reveillent aux aurores pour se préparer à aller assister au sermon de l'imam à la mosquée.
« Ensuite après la prière, nous sortons pour souhaiter un bon Ramadan aux voisins tout en leur offrant des gâteaux… D’ailleurs c'est aussi une occasion pour faire la paix avec certains d'entre eux.
Puis visite chez les grands-parents où toute la famille se retrouve. Nous en profitons pour prendre des photos… », conclue Amel.Oncles et tantes offrent argent et jouets aux enfants et le soir venu, tout le monde rentre chez soi.
Mon mari le fait chaque fois. Il leur prépare une somme d'argent à leur donner. »

« C’est vrai il y a tout un cérémonial autour de la “petite” fête et elle peut tout à fait s’adapter à chaque porte-monnaie ! »

Aïd el-Fitr, une fête où seule l’intention compte !
« Un plat de maqroudh ou de baklawas, exige un long travail, ardu et beaucoup de patience. Tout comme mon mari, je travaille et je n’aurai pas beaucoup de temps pour le faire donc je réserve à l’avance chez le patissier du quartier. Ce sera plus simple pour me consacrer à la famille et aux autres rituels religieux de Aïd el-Fitr. », confie Assia, mère de deux enfants en bas âge.
Un budget que Hafida ne pourra se permettre. En effet, « je pense que ce panier sera le dernier rempli d'autant de choses. », affirme la vieille dame. « Bien entendu, j'ai commencé à éviter d'acheter nombre de choses que nous avions généralement sur la table de l'iftar… c'est mon devoir d'être généreuse à l'occasion de cette journée. Pourtant, les dépenses de friandises et de vêtements de l'Aïd viennent en tête de ma liste. Je ne voudrais pas priver mes petits-enfants de la joie de cette fête traditionnelle. C'est tout autant leur fête ! », lance-t-elle. « Bien entendu, on s’offre mutuellement des cadeaux selon nos moyens tout en restant raisonnable, humble et charitable. On partage ainsi un repas convivale avec tous ceux qui voudront bien venir s’y rejoindre… car à la maison, nous prévoyons toujours quelques couverts de plus. », affirme Hafida.

Aïd el-Fitr, beaucoup de travail mais rien que du plaisir !

« Mais en pensant à toute la préparation que l’Aïd el Fitr,génère… », dit Amel. « Je peux aisément comprendre que la dernière semaine est la plus active ! » En effet, entre la préparation des gâteaux, l'achat des habits de l'Aïd, de jouets etc... les derniers jours du Ramadan sont sans nul doute, les plus vivantes… Jusqu’à la fin, je suis heureuse ! La fête elle-même me redonne le sourire : retrouvailles avec la famille, la joie des enfants dans leurs beaux habits tout neufs, le moral au beau fixe dans la communauté locale « Et dire que 15 jours avant la clôture du mois de Ramadan, nous faisons le grand ménage de printemps, décorons la maison avec les enfants et préparons une pyramide de douceurs, gâteaux de coco, sablés au miel et cornes de gazelle… Des plateaux de patisseries orientales délicieuses à partager avant de recevoir les convives avec du café et du thé à la menthe ! » Certes, des journées bien remplies consacrées à la célébration et qui se poursuivent généralement en soirée par des manifestations culturelles à travers les régions de France. … », s’émerveille Amel.

l'Aïd el-Fitr, une vraie leçon de vie !
« Cette année j’ai ressentie une joie supplémentaire, s’exclame Karim, 20 ans, un fort sentiment de fraternité et de solidarité puisque Régis et Ibrahim -deux étudiants à la faculté- ont passé l’Aïd avec nous en famille » et il se souvient. « Comme chaque année, les musulmans de ma ville se retrouvent dans une immense salle de concert où est organisée une fête en l’honneur de l’Aïd el Fitr. Un événement ouvert à tous mais surtout, une occasion d’échanger nos voeux avec les non musulmans ! On se congratule, se serre la main, s’embrasse sur des “Taqqabala allâhu minnâ wa minkum” (Qu’Allâh agrée notre jeûne et le vôtre) et “Aïd Moubarak" (Aïd béni) On est heureux ensemble, tout simplement ! », ajoute le jeune frère. « C’est une véritable révélation pour moi. La fête a su renforcer les liens de solidarité, de partage et de fraternité de toutes les communautés religieuses ! Bien entendu, le jour de la fête, je vais me faire beau, aller chez le coiffeur…. Je compte même écrire de jolies cartes avec des salutations et des souhaits pour la fête d'Aïd… », confie Karim en toute humilité. Ainsi, « L'Aïd est l’unique occasion de se souvenir que le véritable esprit de la Fête se reflète dans notre extrême générosité envers les pauvres et les nécessiteux. », dit Hadj Belkacem. « L'Aïd el Fitr est finalement l’occasion de réfléchir sur les bonnes actions que tout musulman aura accomplies pendant le mois passé et les changements positifs qui en découleront… Incha Allah, cette réflexion sur soi devrait durer au moins jusqu’à la grande fête du sacrifice, l’Aïd al Adha… d’ici deux mois et dix jours. », conclue Belkacem.
Aïd Moubarak à tous.

Sur le même sujet... ou presque !

Une annexe, à la Grande Mosquée de Poitiers, a été incendiée.

Le bâtiment est totalement hors d'usage suite à cet incendie. S'agit-il d'un incendie non volontaire ou d'un acte de dégradation ou d'intimidation lié au démarrage du chantier de la Grande Mosquée ?

Détournement de bateaux, piraterie maritime et droit international

Dans le feuilleton du blocus israélien contre les territoires occupés, désormais les épisodes se suivent et se ressemblent. En plus d'un blocus terrestre orchestré par l'armée israélienne, s'ajoute un blocus maritime qui s'étend aux eaux internationales...
Piraterie maritime, détournement de bateaux et droit international

Le démocrate Barack Obama, Premier Noir de l'histoire américaine à entrer à la Maison-Blanche, se veut le président de tous les Américains et acteur de tous les changements.

Blacks, blancs, Asiatiques, Latinos... ensemble, ils ont voté Obama et ont opté pour le changement .
Yes we can... yes we did it !

En France, la discrimination positive divise toujours !

Après l'élection du premier métis à la tête des États-Unis, où en est le débat sur la promotion de la diversité et de la discrimination positive en France ?

Tant qu'il y a la promotion de la diversité !

Voeux de l'UOIF à l'occasion de AID AL AD'HA 1429h

A l'occasion de l'Aïd Al Ad'ha 1429 hégire / 2008, l'UOIF souhaite aux musulmans de France ainsi qu'aux musulmans du monde entier une joyeuse fête et AID Moubarak. L'UOIF appelle les musulmans à faire de cette occasion de l'Aïd Al Ad'ha un moment fort de solidarité indéfectible avec le peuple palestinien

Contenu similaire :