Question ouverte: L’Etat égyptien pourri est trop impuissant et corrompu pour agir ?

Les Egyptiens exigent de Moubarak qu’il ouvre le passage de Rafah qui communique avec Gaza, qu’il rompe les relations diplomatiques avec Israël et, même, qu’il envoie des armes au Hamas. Et il y a une sorte de beauté perverse à écouter la réponse du gouvernement égyptien : pourquoi ne pas se plaindre des trois points de passage que les Israéliens refusent d’ouvrir ? Et de toute façon, le point de passage de Rafah est contrôlé politiquement par les quatre puissances qui ont produit la « feuille de route » pour la paix, dont la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Pourquoi s’en prendre à Moubarak ?

Admettre que l’Egypte ne peut même pas ouvrir sa frontière souveraine sans la permission de Washington en dit long sur l’impuissance des satrapes qui dirigent pour nous le Proche-Orient.

Qu’elle ouvre la barrière de Rafah - ou qu’elle rompe les relations avec Israël - et l’Egypte verra ses fondations économiques s’effondrer ! Tout dirigeant arabe qui prendrait ce genre de mesure se verrait ôter le soutien économique et militaire de l’Occident. Sans les subventions, l’Egypte est en faillite. Bien sûr, cela marche dans les deux sens. Individuellement, les dirigeants arabes n’adopteront plus de posture émotionnelle pour quiconque. Lorsque Sadate s’envola pour Jérusalem - « Je suis fatigué des nains », disait-il de ses homologues arabes - il en paya le prix avec son propre sang dans la tribune de la revue militaire au Caire, où l’un de ses soldats le traita de « Pharaon » avant de l’abattre.

Cependant, la véritable disgrâce de l’Egypte n’est pas dans sa réponse au massacre de Gaza. Elle est dans la corruption qui s’est incrustée dans la société égyptienne, où l’idée de service public - santé, éducation, véritable sécurité pour les gens ordinaires - a tout simplement cessé d’exister. C’est un pays où le premier devoir de la police est de protéger le régime, où les protestataires sont roués de coups par la police de sécurité, où les jeunes femmes qui s’opposent au régime sans fin de Moubarak - qui a toutes les chances d’être remis, comme un califat, à son fils Gamal, malgré tout ce que l’on peut nous dire - sont sexuellement molestées par des agents en civil, où les prisonniers du complexe pénitentiaire de Tora-Tora sont forcés par leurs gardiens de se violer les uns les autres.

Il s’est développé en Egypte une sorte de façade religieuse dans laquelle la signification de l’Islam s’est effacée au profit de sa représentation physique. Les « fonctionnaires » égyptiens et les officiels du gouvernement sont souvent scrupuleux dans leur respect de la religion - pourtant ils sont de connivence dans les élections truquées, ils tolèrent les violations de la loi et la torture en prison. Un jeune médecin américain m’a décrit récemment comment, dans un hôpital du Caire, les médecins occupés bloquaient simplement les portes avec des chaises en plastique pour empêcher l’accès des patients. En novembre, le quotidien égyptien Al-Masry al-Youm a rapporté comment les médecins abandonnaient leurs patients pour participer aux prières durant le Ramadan.

Et au milieu de tout cela, les Egyptiens doivent vivre en subissant le carnage quotidien causé par leurs propres infrastructures miteuses. Alaa al-Aswani a écrit de façon éloquente dans le journal cairote al-Dastour que les « martyrs » du régime dépassent en nombre tous les morts dans les guerres égyptiennes contre Israël - victimes des accidents de chemin de fer, des naufrages des ferry, d’effondrement d’immeubles, de maladies, du cancer et des empoisonnement aux pesticides - tous victimes, dit Aswani, « de la corruption et de l’abus de pouvoir ». Ouvrir le passage frontalier de Rafah aux blessés palestiniens - le personnel médical palestinien étant renvoyé dans leur prison gazéenne une fois les survivants ensanglantés des attaques aériennes jetés en territoire égyptien - ne changera pas le tas de fumier dans lequel les Egyptiens vivent eux-mêmes.

Sayed Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah au Liban, s’est senti capable d’appeler les Egyptiens à « se soulever par millions » pour ouvrir la frontière avec Gaza, mais ils ne le feront pas. Ahmed Aboul Gheit, le médiocre ministre égyptien des affaires étrangères, n’a pu que railler les dirigeants du Hezbollah en les accusant d’essayer de provoquer « une anarchie similaire à celle qu’ils ont créée dans leur propre pays. » Mais il est bien protégé. Comme l’est le Président Moubarak.

Le malaise de l’Egypte est à beaucoup d’égards aussi sombre que celui des Palestiniens. Son impuissance face à la souffrance de Gaza est un symbole de sa propre faiblesse politique.

Robert Fisk - The Independent

Sur le même sujet... ou presque !

Question ouverte: Le ministère de la défense organise le pèlerinage à La Mecque... Vous en pensez quoi?!?

Les musulmans de l’armée française qui se rendent en pèlerinage à la Mecque cette année n’auront pas besoin de prendre de vols commerciaux pour s’y rendre ni de loger avec le commun des mortels. Rompant la tradition, le ministère de la défense va affréter un avion pour les envoyer en Arabie Saoudite, et organisera également leur séjour.
(...)

Question ouverte: Ouf, le Ramadan est terminé ! Je n'arrive pas y croire et vous ?

Question ouverte: Les "fêtards" du ramadan ....dans toute leur splendeur naturelle ?

Les passagers du train n°881195 n’oublieront pas de sitôt leur trajet Saint-Raphaël-Cannes dimanche après-midi ! A son arrivée en gare de Fréjus, une soixantaine de jeunes monte à bord de ce train parti des Arcs à 12 h 27 pour aller à Nice fêter la fin du ramadan. Pour une raison encore mal déterminée, les wagons stoppent une demi-heure sous un tunnel entre Fréjus et Mandelieu. Vers 13heures, dans le train plongé dans le noir, des vitres sont cassées, des actes de vandalisme commis. Bien qu’on ne déplore apparemment ni violence contre les personnes, ni vol, les passagers sont terrorisés.

Question ouverte: Voulez-vous une preuve que les musulmans nous envahissent et se foutent de nous?

Passant outre a l' interdiction du maire de Rome qui leur a expressement défendu d' utiliser la piazza vitorio emmanuele pour leurs prières publiques,les musulmans se sont rassemblés sur la place pour y célébrer la fin du ramadan, cul en l' air et hirsutes.
naturellemnet la police a laissé faire !!!
merci ze dav pour la vidéo.
Horrible, des milliers en pleine Rome,si ce n' est pas de la provocation !
je le dis, ces gens nous haissent et dès qu'ils seront majoritaire, nous allons etre leurs ESCLAVES !!
Alors toi, le colleur d' abus tu courras vite ou tu serreras les fesses!

Question ouverte: c'est miraculeux et incroyable mais vrai le virus H1N1 est interdit d'entré à la Mecque?

il faut déc ouvré cette religion c'est trop fort
grasse au dieux
4 millions de musulmans dans une seule place dans un mosquée pendant un moi du ramadan aucune victime jusqu'à maintenant

Question ouverte: Comment jugez-vous les propos de tariq Ramadan chez Ruquier ?

ce que j’ai retenu de l’émission vue de façon fortuite :
un Ruquier béat plein de fatuité et de vacuité
un Zémour peu brillant oubliant qu’il est Français israélite et non l’inverse
un Tarik Ramadan développant ses thèses habituelles à la manière des propagandistes hitlériens ou communistes de la belle époque,
Pour résumer les thèses que j’ai cru percevoir et qu’il a développées :
- la laïcité doit évoluer pour accepter et intégrer les données de l’islam,(aporie)
- le voile et le reste doivent être admis partout au non de “sa” conception musulmane de la “liberté”

Question ouverte: Six mois de prison pour manger pendant le ramadan: l'addition est salée non...?

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-09-30/ramadan-des-marocains-...
@vador (va dehors): Le Point journal de propagande ?! MDR
@rany: noël approche! n'oublie pas de commander un cerveau à tes parents!
@longtarin: bien sur, dans les pays catholiques, on emprisonne celui qui mange pendant le carême, c'est bien connu! idem en Israel, la taule pour celui qui mange du pain levé pendant Pessa'h...

Contenu similaire :