Question ouverte: Est-ce parce qu'il était soufi que le commandant Massoud était détesté et attaqué par les talibans ?

Malgré un patchwork ethnique, des orientations politiques et religieuses diverses et mis à part une minorité collaborant avec le régime pro-soviétique de Kaboul, l’Islam a été le fer de lance du combat des Afghans et de leur résistance à l’envahisseur soviétique, première puissance antireligieuse du monde. Ils n’ont pas lutté pour une idéologie, « ni même pour leur patrie conçue comme une notion terrestre, mais, comme ils le disent volontiers, surtout parmi les troupes groupées sous l’autorité du célèbre commandant Massoud, pour al-Haqq, c’est-à-dire pour Dieu en tant que Vérité suprême et dispensateur de justice, objectif qui dépasse infiniment ce bas-monde, véritable Djihad.

Le combat inspiré de Massoud
Si les observateurs reconnaissent que le commandant Ahmad Shah Massoud était un fervent croyant scrupuleux des devoirs religieux incombant à tout musulman, il leur échappe généralement qu’il était rattaché à la Voie [Tariqa] Naqshbandi , branche du Taçawwuf, et que c’est là, au coeur de la spiritualité islamique qu’il a trouvé la légitimité, l’impulsion et la force de son combat, comme cela l’a toujours été dans la résistance afghane.

Ses actes n’ont jamais démenti son orientation intérieure. On brosse de lui le portrait d’un « moine-soldat entièrement voué à l’effort (jahd) exigé par la lutte contre l’oppresseur et parfaitement soumis à la volonté divine ». Tous ceux qui l’ont approchés ont été impressionnés et comme irradiés par son rayonnement personnel, sa douceur et son calme. Son mode de vie ascétique et son comportement intègre et irréprochable en ont toujours imposé à son entourage et à ses troupes et l’ont fait aimer de tous.

Rashid amin, coreligionnaire et compatriote ayant séjourné auprès de lui, rapporte :
« Sa piété n’en fait pas un homme triste ainsi qu’en témoigne le titre du livre dont il ne se sépare pas plus que de son Coran, de son arme et de son petit récepteur de radio, l’Alchimie du bonheur, le célèbre traité de l’imam Ghazâli où est soulignée la nécessité des œuvres en plus de la connaissance et de la foi.
Le soir, dans un campement de montagne, une maison de village ou une grotte, entouré de ses compagnons d’armes, il en lit souvent des passages à haute voix, les faisant alterner avec ceux d’autres traités soufiques ou parfois, du Mathnawi de Rûmi dont les vers inspirés font vibrer les cœurs des ces Afghans de culture persane.
Lui-même presque constamment en état de pureté rituelle, Massoud insiste pour que les moudjahidine, dont chacun porte un Coran sur soi, observent l’usage traditionnel consistant à faire l’ablution (wudhu) ainsi qu’une prière de deux rak’a (inclinaisons) avant de partir au combat. Pendant l’action et suivant l’exemple du Prophète et des premiers combattants de l’Islam, ils diront les prières intérieurement aux heures prescrites, sans accomplir les gestes rituels ni tenir compte de la qibla lorsqu’ils font face à l’ennemi. En période de Ramadan, tout le monde observe strictement le jeûne, mais les soldats de première ligne en sont dispensés, ce qui est également conforme à la tradition. A l’arrière, pendant les nuits du mois sacré, on visite des pirs (maîtres) s’il y en a dans la région, on chante des qasidas (chants religieux) et on pratique le dhikr (remémoration de Dieu) sous la forme d’invocations comme celle-ci, courante chez les Naqshbandis : « yâ Hayy, yâ Qayyûm » (O Vivant, O Subsistant éternel !) ou de la répétition rythmée de la Shahâda, la profession de foi : « Lâ ilâha illa’LLâh. [Il n’y a de dieu que Dieu] ….. », invocation que le Sceau des Envoyés (salallahu' alayhi wa salam) a déterminé comme l’action la plus élevée, celle qui a le plus de valeur.

La victoire
On dit souvent, à tout propos, que la foi soulève des montagnes… le combat de Massoud qui est celui « de la foi contre le pouvoir de la masse, de la lourdeur humaine et de la vie technique issue d’une civilisation matérialiste et athée » en est un vivant témoignage et donne tout son sens à l’expression.
Car c’est bien en s’appuyant uniquement sur Dieu, -et il n’y a de force et de puissance qu’en Lui-, que Massoud et ses moudjahidine ont pu soutenir et poursuivre un combat à première vue -vue humaine- sans espoir si l’on considère la pointure de l’adversaire ! Réaliser de telles prouesses militaires avec des moyens aussi faibles face à l’acharnement d’un ennemi disposant d’une armada aussi énorme tient du miracle. Cet écart de moyens n’a jamais pu affaiblir la détermination de ces combattants pour la Vérité (al-Haq), persuadés de la victoire quoiqu’il arrive ; la mort des assoiffés de Justice, de Liberté et de Paix, n’est point la mort mais la Vie !
« Non ! Ils sont vivants, mais vous n’en êtes pas conscients » (Coran II, 154)
« Ne crois surtout pas que ceux qui sont tués dans le chemin de Dieu sont morts. Ils sont vivants ! » (Coran III, 169)

La Paix et l’écume
« Chez ces hommes qui font la guerre, rapporte encore Rashid Amin, les âmes semblent en paix ; chacun sa
chacun sait ce qu’on attend de lui et accomplit sa tâche exactement, sans précipitation. On parle peu et on agit avec une sorte de recueillement, de concentration. Le contraste est grand avec les activistes dits « islamistes » qui ne cessent de discourir, de s’agiter et de comploter à travers le monde ».
Cet islam moderniste et révolutionnaire étranger à l’âme afghane a été la principale cause des rivalités au sein de la Résistance laquelle a toujours été imprégnée de spiritualité, c’est-à-dire de l’Islam traditionnel -dans sa réalisation intégrale- et c’est toujours là que fut le moteur de sa cohésion et la préservation de son identité.
En réalité il n’y a très probablement aujourd’hui aucune autre région de la terre que ces montagnes toujours libres de l’Afghanistan où des collectivités humaines vivent l’Islam aussi intensément, aussi intégralement. »
@ceux qui insultent ou disent n'importe quoi, lisez un peu le comportement musulman de Massoud et prenez-en un peu de la graine !

Sur le même sujet... ou presque !

Question ouverte: Pourquoi dit on que les témoins de Jéhovah sont une secte et pas l'Islam?

Alors que pourtant l'Islam fait beaucoup plus de mal et de morts que la religion des témoins de Jéhovah.

Par exemple un enfant de témoins de Jéhovah a souvent des bonnes réussites à l'école car ses parents le poussent à travailler.
Alors que les parents musulmans font faire le ramadan à leur enfants alors qu'ils ont besoin de manger pour étudier convenablement, qu'ils ne les empêchent pas de sortir dans la rue alors qu'ils devraient étudier.

Question ouverte: Algérie : 4 ans de prison pour non-respect du Ramadan ! Est-ce conforme au Coran ? ?

Le Tribunal de Biskra a condamné six personnes "surprises" à manger dans un square, 4 ans de prison et 100.000 dinars d'amende. Ils ont été condamnés en vertu d'un texte condamnant les caricatures et textes anti-islams. Les condamnés ont été acquittés en appel, bonne nouvelle il y a un restant de justice en Algérie... N'empêche l'islam n'est plus une foi, c'est une obligation...

Question ouverte: Chrétiens et Musulmans .......?

Nombre de chrétiens d’Occident seraient surpris de savoir que chrétiens et musulmans palestiniens prient dans la basilique de la Nativité à Bethléhem depuis des siècles. En fait, le Coran, se réfère souvent, et avec une grande révérence, à Jésus et à Marie(Que la paix et le salu soit sur eux). Mohammed (salallah alihi waselem) lui-même a préservé une icône de Marie et de l’enfant Jésus après la conquête de La Mecque et a ordonné qu’elle soit conservée à l’intérieur de la Ka’ba où les musulmans font leur pèlerinage rituel, venant de tous les coins du monde.

Question ouverte: Et on ose blâmer les Français, leur dire qu'ils sont "fachosTM"?

On ose blâmer les Français, leur dire qu'ils sont décomplexes.... Et les actes ignobles se répètent chaque jour, faut il que ça touche votre famille pour ENFIN ouvrir les yeux, bon sang?

Plusieurs bagarres ont éclaté hier en fin d‘après-midi dans le centre ville de Lyon, parmi une foule de jeunes gens en sortie à l’occasion de la fête de l’Aïd el-Fitr qui marque la fin du jeûne musulman du ramadan.

Question ouverte: Avez-vous remarqué que cette année la fin du ramadan a lieu en même temps que les foires aux vins ?

Simple constatation, hein. Vous en faites ce que vous voulez.
;)))

Je m'attendais à quelques remarques ironiques ou quelque chose comme ça.

Question ouverte: Pourquoi on est obligé de bailler?

Bonjour les Amis!
Cet après midi,en faisant mes prières,j'ai commencé à bailler(suite à
des éfforts et aux veillées pendant ce Mois sacré du Ramadan).
Là ,je me suis dis:tiens!poses une question à ce sujet aux Ami(ies)
Q/Ristes,afin d'avoir une idée sur ce qui se passe pour qu'on se voit
obligé de bailler?
Merci les Amis!

Contenu similaire :