Manifestation imposante contre l'Islamophobie devant la Mosquée incendiée à Saint Priest

Beaucoup d'hommes et de femmes et certains enfants, sont venus braver le froid pour dénoncer à chaud cet acte islamophobe ignoble.
Une foule dense s’est réunie le 21 décembre à Saint Priest (banlieue lyonnaise) : Il y avait du monde ce dimanche 21 décembre devant la Mosquée brulée à Saint Priest. Plus de 2000 personnes se sont réunis, dans la dignité, devant la mosquée brûlée au lendemain de l’incendie de la mosquée, pour dénoncer les actes criminels s’attaquant à des lieux de culte et pour se dresser contre la montée de "l'islamophobie". Beaucoup d'hommes et de femmes et certains enfants, sont venus braver le froid pour dénoncer à chaud cet acte islamophobe ignoble. Des élus en écharpes tricolores et des personnalités politiques de gauche et de droite sont venus soutenir les manifestants. Ainsi le sénateur-Maire (PS) de Lyon Gérard Collomb déclare à la foule : « C'est un acte odieux qui nous rassemble aujourd'hui. Hélas, il n'est pas isolé,…Oui, vous êtes des citoyens et des habitants de ce pays dans votre diversité. Nous ne voulons pas la haine ». Le drapeau français qui flottait au dessus de la foule, rappelle que ces musulmans blessés sont français et ont droit à la sécurité de leurs sites cultuels. La condamnation de cet acte islamophobe est unanime : L’UOIF a condamné avec la plus grande fermeté cet acte ignoble et criminel. Le CFCM ainsi que la Grande Mosquée de Paris ont, aussi, condamné cet acte. Le président Sarkozy dénonce un acte « raciste ». La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a déclaré sa « solidarité » à la communauté musulmane atteinte dans sa dignité. Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP, déclare que « de tels agissements portent atteinte de manière intolérable a nos principes démocratiques et républicains fondés sur la tolérance et la liberté de croyance et de culte ». L'évêque de Créteil a condamné « cet acte inqualifiable qui porte atteinte à la liberté de conscience et à l'exercice de la liberté de culte ». Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) dénonce : « Cet acte, qui prolonge d'inquiétants et répétés passages à l'acte, confirme l'enracinement de cette forme de racisme qu'est l'islamophobie, et dont l'impunité des auteurs concourt à sa banalisation ». Tous contre l’Islamophobie : Devant la recrudescence des actes islamophobes, le président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), Azzedine Gaci, appelle à un geste plus fort : la tenue d'une « manifestation nationale contre le racisme, l'antisémitisme et l'islamophobie ». Et demande aux autorités de placer des caméras de surveillance à proximité des principales mosquées et la mise en place d'une « cellule de suivi des actes islamophobes ».

D’autres demandent une loi contre l’Islamophobie à l’instar de la loi contre l’antisémitisme. En fin d’après-midi, la foule a été invitée à "partager un thé de l'amitié" avant de se disperser. (Photos MERLE et Pratta)

Sur le même sujet... ou presque !

Partout, des foules immenses ont manifesté leur soutien à la résistance de GAZA.

Très nombreuses étaient ce samedi 03 janvier 2009 les manifestations de soutien à la population de GAZA. Des foules humaines immenses ont manifesté contre le Génocide que mène l'armée d'occupation israélienne contre la population de GAZA.

L'ONU, CE GRAND MACHIN

Que l'on soit gaulliste ou pas, jamais le qualificatif de « grand machin », prononcé par le Général de Gaulle n'a autant sied à notre chère ONU.

Gaza : Manifestations en France

Samedi 24 Janvier 2009

MANIFESTATION NATIONALE EN FRANCE

Paris à 14h00 départ de Denfert Rochereau en direction de l’Elysée

Alès à 11h30 rassemblement devant la Sous -Préfecture d’Alès.

Les coulisses du cessez-le-feu

Les troupes de Tsahal ne se retireront que progressivement a prévenu Ehud Olmert. On n'en attendait pas moins. Comment Israël pourrait laisser la bande de Gaza hors de contrôle alors qu'il l'occupe depuis des décennies ?
Les coulisses du cessez-le-feu

Contenu similaire :