Le démocrate Barack Obama, Premier Noir de l'histoire américaine à entrer à la Maison-Blanche, se veut le président de tous les Américains et acteur de tous les changements.

Blacks, blancs, Asiatiques, Latinos... ensemble, ils ont voté Obama et ont opté pour le changement .
Yes we can... yes we did it ! « Oui nous pouvons, oui nous l'avons fait ! », un slogan repris en chœur ce 4 novembre par les milliers de partisans démocrates dans les rues de Manhattan après l'annonce des résultats : 349 voix pour Obama contre 162 pour McCain. Pour la première fois un noir entrera à la maison blanche : l'événement est autant historique que mémorable. Un énorme puzzle de toutes les couleurs s'était rassemblé à Chicago pour exprimer sa joie et verser ses larmes à la gloire d'Obama. Une émotion quasiment palpable de toute l'Amérique sur les lieux hautement symboliques du peuple afro-américain : l’église baptiste Ebenezer où Martin Luther King officiait comme pasteur mais aussi, dans le quartier noir de Harlem à New York et à l’Université Howard à Washington, la plus prestigieuse université de la communauté Noire. C’est un vote populaire très important qui a renversé les récents appels à la haine, la peur de l'Autre et les actes racistes du parti adverse. Pourtant, il s'agit bien d’une majorité qui a élu le premier démocrate à 52 % des voix contre 47% pour McCain. « Le monde entier va de nouveau nous aimer... » Toujours est-il que les vagues d'intolérance sont toujours présents aux États-Unis. Mais une fois de plus, la nouvelle génération américaine a su inverser la tendance pour se rallier derrière l'heureux candidat. Un pays qui a rassemblé près de 66 % des électeurs américains selon RealClearPolitics, un site spécialisé indépendant. Record jamais dépassé depuis 1908.
A titre de comparaison, John Kerry, le candidat démocrate malchanceux des présidentielles de 2004, a perdu le vote des blancs par 17 %. Tandis que Barack Obama a réduit l'écart même s'il a perdu le vote des blancs par 10 %. En prime, il aura gagné le soutien des Latinos qui ont massivement voté à 67 % pour Obama et 30 % pour le vétéran du Vietnam. Sans oublier les jeunes : les 18-24 ans se sont ralliés à 68 % contre 30 % pour McCain tout comme les 25-29 ans à 69 % pour Obama et à 29 % pour le candidat républicain. Mais la grande surprise arrive des nouveaux inscrits aux élections avec 72 % des voix rien que pour Obama. Ce vote historique se transforme en réel espoir. Mais qu’espèrent ces 52% d’américains qui ont voté Obama ? : « Le monde entier va de nouveau nous aimer… ! », s'enthousiasmait encore un jeune blanc dans les rues de New York le soir de la victoire du candidat démocrate. Ils en ont, certainement, assez que leur pays soit dans la conscience collective comme la source principale des malheurs de l’humanité ; voilà ce qui semble être le verdict final d’une politique « chaotique » menée depuis huit ans par l’administration néo- conservatrice de W. Bush : désastre économique : la crise financière est sans précédent, la vie est très dure en Amérique, des millions de propriétaires sont expulsés de leur maison, des millions d’Américains n’ont plus de quoi payer leur facture d’électricité, des millions d’autres travaillent essentiellement pour rembourser leurs emprunts... Sur ce fond de désastre économique qui sévit aux USA et qui touche au-delà même de l’Amérique, Obama pourra-t-il incarner « le changement auquel on peut croire » ? relations internationales tendues : après huit ans de gouvernement Bush, de guerres tout azimut, de cynisme, de tensions internationales, Obama pourra-t-il apporter une détente dans les relations internationales ? Et dire que jusqu'à présent, seul Robert F. Kennedy, le frère de JFK, avait pu crée un élan d’espoir et avait réussi à réunir les Noirs et les Blancs derrière lui en 1968. A ce moment, l'espoir renaissait aux États-Unis mettant ainsi fin à son héritage raciste. Mais son assassinat a brisé le rêve de tout un peuple. 40 ans plus tard, voilà un deuxième élan d’espoir où l’Amérique semble revivre un moment d’unité raciale... pourra-t-il cette fois-ci être réalisé ?

Sur le même sujet... ou presque !

Une annexe, à la Grande Mosquée de Poitiers, a été incendiée.

Le bâtiment est totalement hors d'usage suite à cet incendie. S'agit-il d'un incendie non volontaire ou d'un acte de dégradation ou d'intimidation lié au démarrage du chantier de la Grande Mosquée ?

Détournement de bateaux, piraterie maritime et droit international

Dans le feuilleton du blocus israélien contre les territoires occupés, désormais les épisodes se suivent et se ressemblent. En plus d'un blocus terrestre orchestré par l'armée israélienne, s'ajoute un blocus maritime qui s'étend aux eaux internationales...
Piraterie maritime, détournement de bateaux et droit international

En France, la discrimination positive divise toujours !

Après l'élection du premier métis à la tête des États-Unis, où en est le débat sur la promotion de la diversité et de la discrimination positive en France ?

Tant qu'il y a la promotion de la diversité !

Voeux de l'UOIF à l'occasion de AID AL AD'HA 1429h

A l'occasion de l'Aïd Al Ad'ha 1429 hégire / 2008, l'UOIF souhaite aux musulmans de France ainsi qu'aux musulmans du monde entier une joyeuse fête et AID Moubarak. L'UOIF appelle les musulmans à faire de cette occasion de l'Aïd Al Ad'ha un moment fort de solidarité indéfectible avec le peuple palestinien

Manifestation contre la haine islamophobe qui incendie une mosquée à St Priest (Lyon).

Rassemblement à la mosquée de Saint Priest le Dimanche 21 Décembre 2008 à 15h00 : La haine islamophobe a incendié la Mosquée de St Priest (lyon) après s'être attaquée lachement au cimetière des soldats musulmans morts pour la France.

Contenu similaire :