Israel : la folie meurtrière doit-elle passée sous silence ?

Il y a un vent de folie qui souffle sur notre pays suite aux crimes perpétrés par Israël dans le territoire de Gaza.
Le nombre de victimes aujourd’hui, avoisine les 900 morts, sans compter le nombre élevé de blessés, donc d’amputés et d’handicapés. Et demain, au vu des difficultés énormes à porter secours aux blessés ainsi que de la saturation des hôpitaux en place, et de la superpuissance arrogante que manifeste l’entité sioniste, le nombre de morts va certainement aller en grandissant.
Et comme ci cela ne suffisait pas à l’armée sioniste, elle bombarde des écoles sensées être sûres, et utiliserait, en plus des bombes au phosphore blanc interdites à l’échelle internationale. La transgression ne suffit donc pas, elle est, en plus, doublée par une « transgression dans la transgression ».
Ce qui arrive à Gaza est une boucherie et un crime de guerre incontestable.
Il est donc important que des élément simples soient rappelés :

- La Palestine est un territoire occupé, et la liberté consiste pour tout peuple de prendre les armes qu’il trouve pour combattre l’occupant, et il est tout à fait naturel que les occupants et ceux qui leur vendent les armes traitent les résistants de terroristes, rien de nouveau sur ce plan. La France n’a t-elle pas été libérée par des résistants, et leurs actions n’ont elles pas fait des victimes parmi les civils nazis colonisateurs ?

- Le sionisme, fils aîné du colonialisme et de fabrication occidentale, n’est absolument pas à confondre avec le judaïsme. Beaucoup de juifs rejettent le sionisme et les massacres qu’il a générés tout au long de l’histoire. Et beaucoup de juifs, ont quitté la Palestine après certains événements douloureux car ils refusaient tout simplement de servir de faire-valoir au projet sioniste et à ses insatiables appétits. Il est dangereux et incorrect de confondre juifs et sionistes

- Nier la composante religieuse de la colonisation de la Palestine est tout sauf sérieux. La création d’Israël est une réponse au besoin de fonder un Etat juif. La judaïté est toute une culture mais on ne peut en oublier la matrice : la religion juive. Quant aux palestiniens, c’est à eux, au nom de la démocratie, de choisir leurs représentants. Ils l’ont fait en élisant le Hamas, organisation qui, à leurs yeux était la mieux à même pour leur permettre de recouvrir leurs droits. Exclure une représentation aussi populaire et la discréditer est une entrave à toute recherche de solution. On peut cependant comprendre que les occupants et leurs alliés n’ont encouragé ces élections que pour tromper les esprits, et qu’une fois élus, les membres du nouveau parlement sont kidnappés par Israël, et le choix du peuple palestinien torpillé. Motus et bouche cousue de la part des états démocrates !! Il est d’ailleurs vieux comme l’Histoire que les occupants installent et encouragent, parmi les colonisées, des représentants avec qui il est plus facile de faire avaler leur pilule de « soumission à l’envahisseur »

- Attaquer Gaza ne peut être qu’un crime de guerre. En effet, après un blocus suffoquant, dans une parcelle géographique étroite, sans maquis, ni forêt, ni montagne, comment appeler l’envoi des bombes sur ce territoire, avec une machine de guerre aussi redoutable ?

- Les manifestations de solidarité avec la Palestine et contre les crimes de guerre, auxquelles ont participé des citoyens de tous bords est un signe fort de la vitalité et de l’éveil des consciences dans notre pays.

Quant au vent de folie ; ce sont les organismes qui soutiennent de tels crimes sur le sol français, c’est le maintien de la confusion anisémitisme-antisionisme, ce sont les réactions timorées, voire l’absence de réaction devant ce déluge de barbarie à Gaza, c’est la mauvaise foi qui consiste à soutenir inlassablement la thèse selon laquelle c’est le Hamas qui a commencé, c’est l’indifférence devant ce qui se passe aujourd’hui, alors qu’on a tellement fait pour ne pas tomber dans l’oubli des pages sombres de notre histoire, c’est la parole offerte par les médias aux « défenseurs d’Israël » et leur silence sur ce que des milliers de civils gazaouis subissent…
Il est plus qu’urgent que ce racisme cesse, que le choix du peuple palestinien soit respecté, et que les territoires occupés soient libérés d’un régime soutenu par les puissants et qui a bafoué des dizaines de résolutions internationales.

Hassan SAFOUI

Sur le même sujet... ou presque !

Construction de la mosquée de Poitiers - 19/20 FR3

Israel-Palestine : la Vienne n'échappe pas aux soubresauts

Entre manifestations pro-palestiniennes et agressions contre des synagogues, le conflit du Proche-orient agite les villes de France. Jusque dans la Vienne.
Téléchargez l'article ici

Au nom des Palestiniens

Au nom des Palestiniens

mardi 30 décembre 2008, par Tariq Ramadan

Gaza : démission des musulmans de l'Amitié judéo-musulmane

PARIS, 16 janvier 2009 (AFP) Gaza : démission des musulmans de l'Amitié judéo-musulmane (coprésident)
Les membres musulmans de l'Amitié judéo-musulmane de France (AJMF) ont démissionné de cette instance, reprochant à leurs homologues juifs de l'AJMF leur silence face aux "crimes de guerre" israéliens à Gaza, a-t-on appris vendredi auprès du coprésident de l'association, Djelloul Seddiki.

Revue de presse Spéciale Crise Financière

Sommaire
Crise financière et banque islamique, la solution ? – FRANCE 24
Le pape ou le Coran – CHALLENGES : l'économie en temps réel

Des mosquées s'efforcent de canaliser la "colère"

Des mosquées s'efforcent de canaliser la "colère"

Contenu similaire :