Chapitre 3 : Types de Pèlerinage

Al-ifrad
C'est le fait de formuler, au moment de l'ihram, l'intention d'accomplir uniquement le Hajj, en disant :
« labbayka bi hajj »
لَبَّيْكَ بِحَج .
Seigneur Dieu ! Me voici, répondant à Ton appel par un pèlerinage

Le pèlerin entre, alors, à la Mecque, accomplit le tawaf (circumambuation) de l'arrivée (al-qoudoum) et demeure en ihram jusqu'au moment du Hajj ; il accomplit alors les rîtes du Hajj.

Lorsqu'il a fini tous les rîtes (par la deuxième désacralisation), il ressort de la Mecque et se remet en état de ihram avec l'intention de faire la 'Omra (s'il le souhaite).
Al-ifrad est le meilleur type de pèlerinage pour les shafi'ites et les malikites car aucune offrande n'est exigée dans ce cas. Or, l'offrande est exigée pour compenser un manquement. De plus, ils estiment que c'est le type de pèlerinage accompli par le Prophète (BDSL).

At-tamattou'
Le pèlerin formule tout d'abord l'intention d'accomplir la 'Omra en disant :
« labbayka bi 'Omra »
لَبَّيْكَ بِعُمْرَة .
Seigneur Dieu ! Me voici, répondant à Ton appel par une ‘Omra

Il accompli, alors, les rîtes de la 'Omra (le tawaf, le sa'y (parcours entre as-Safa et al-Marwa) et le fait de se raser ou couper les cheveux). Ensuite, il se désacralise, tout lui est alors autorisé y compris les rapports sexuels. Il demeure ainsi jusqu'au huitième jour de dhoul-hajja où il entre en état d’ihram pour le hajj.

At-tamattou' est le meilleur type de pèlerinage pour les hanbalites.

Pour que le tamattou' soit valide, la majorité des savants exigent que la 'Omra et le hajj soient rassemblés au cours du même voyage, pendant les mois du hajj, au cours de la même année.

Al-qirane
Le pèlerin formule l'intention d'accomplir à la fois le hajj et la 'omra. Il entre à la Mecque, accomplit le tawaf de l'arrivée et demeure en état d'ihram jusqu'au moment de l'accomplissement des rîtes du pèlerinage. Il les accomplit entièrement. Il n'aura pas à refaire le tawaf et le sa'y pour la 'omra.
Al-qirane est le meilleur type de pèlerinage pour les hanafites.

Remarques

Le pèlerin qui choisit le tamattou' ou la qirane doit sacrifier une offrande (un mouton au minimum), celui qui ne peut le faire, doit jeûner dix jours :

  • Trois jours au pèlerinage (il est préférable que ce soit pendant les dix jours de dhoul hajja). Il est permis de jeûner les jours de tachriq (les trois jours succédant le jour du sacrifice).
  • Sept jours au retour.

Le pèlerin peut désigner, au moment de son ihram, n'importe quel type de pèlerinage qu'il souhaite. S'il n'en désigne aucun, son ihram ainsi que son pèlerinage sont valides s'il accomplit l'un des trois types.

Il est permis pour celui qui a formulé l'intention d'accomplir le tamattou' de changer d'avis et de faire al-qirane. Il permet également de passer d’al-ifrad au qirane, ou du qirane à l’ifrad à condition que ce soit avant le tawaf.

Moncef ZENATI (d’après « taysir fiqh al’ibadat » de sheikh Fayçal mawlawi)

Sur le même sujet... ou presque !

LE SACRIFICE ET L'AID EL ADHA : une sunnah et une éducation

Le terme « Oudhiya » est attribué aux bêtes que l'on sacrifie le jour de l'aïd el-Adha et les deux jours qui suivent, dans le but de plaire à Allah, et de se rapprocher de Lui.

Chapitre 1 : Al-Hajj, son statut, ses mérites, ses conditions et autres questions

Dieu dit : "La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c'est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l'univers. Là sont des signes évidents, parmi lesquels l'endroit où Abraham s'est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le Pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas ...

Chapitre 2 : Les repères temporels et spatiaux (al-mawaqit) et l'état de sacralisation (ihram)

Les repères temporels
Il s’agit de l’intervalle de temps en dehors duquel les rites de pèlerinage ne peuvent être valides. Dieu dit : « Le Pèlerinage a lieu dans des mois connus » (Sourate 2 La Vache (Al Baqara), verset 197)
Les mois du Hajj sont : shawwal, dhoul-qa'da et les dix jours de dhoul-hajja.

Les repères spatiaux

Chapitre 4 : Les rîtes du pèlerinage Selon la classification de la jurisprudence

Al-ihram

C'est un pilier (rokn) du pèlerinage pour la majorité, une condition de validité (shart) pour les hanafites. Ce point a été traité en détails dans le chapitre précédent.


La présence à 'Arafat

Chapitre 5 : La fin des rîtes du Pèlerinage

La désacralisation

Elle se fait en deux étapes :

La première désacralisation

Chapitre 6 : Les rîtes du Pèlerinage Selon l'ordre chronologique

De la décision d'accomplir le Pèlerinage jusqu'à l’arrivée au miqat

Contenu similaire :