Chapitre 2 : Les repères temporels et spatiaux (al-mawaqit) et l'état de sacralisation (ihram)

Les repères temporels
Il s’agit de l’intervalle de temps en dehors duquel les rites de pèlerinage ne peuvent être valides. Dieu dit : « Le Pèlerinage a lieu dans des mois connus » (Sourate 2 La Vache (Al Baqara), verset 197)
Les mois du Hajj sont : shawwal, dhoul-qa'da et les dix jours de dhoul-hajja.

Les repères spatiaux
Il s’agit des lieux déterminés que le pèlerin ne peut dépasser sans être en état de sacralisation :

  • Dhoul-houlayfa (abyar 'Ali) pour les gens de Médine : 10 km de Médine, 450 km de la Mecque.
  • Al-Jouhfa pour les gens du Sham : 157 km de la Mecque. Ce lieu a disparu, il est remplacé par : « Rabigh » à 204 km de la Mecque.
  • Qarnoul-manazil (as-sayl) pour les gens de Najd : 95 km de la Mecque.
  • Yalamlam (as-saadiyyah) pour les gens du Yémen : 54 km de la Mecque.
  • Dhatou 'irq pour les gens de l'Iraq : 94 km de la Mecque.

Al-Ihram (l'état de sacralisation)
Définition et statut C'est le fait d'entamer l’obligation du pèlerinage. Il se réalise par l'intention.

Al-Ihram est le premier pilier du Hajj. Son moment Au cours des mois du Hajj. Pour la 'Omra : toute l'année en dehors du jour de 'Arafat, le jour du sacrifice et les trois jours suivants. Son lieu (miqat) : les lieux cités ci-dessus. Son statut Al-Ihram à partir du « miqat » est un acte « wajib » (acte obligatoire dont l’abandon entraîne l’obligation d’immoler une bête)

Les actes « sunna » du Ihram

  • La propreté
  • Parfumer le corps et les vêtements
  • Accomplir deux rakaas
  • At-talbiya : C'est une sunna pour Ash-Shafi'i et Ahmed. Il est préférable de la faire en même temps qu’al-ihram. C'est un acte « wajib » pour les hanafites et les malikites. Sa formule :

« Labbaykallamoumma labbayk, labbayka la charika laka labbayk, innal-hamda wan-ni'mata laka wal-moulk, la charika lak ». لَبَّيْكَ اللَّهُمَّ لَبَّيْك، لَبَّيْكَ لاَ شَرِيكَ لَكَ لَبَّيْك، إنَّ الحَمْدَ وَالنِّعْمَةَ لَكَ وَالمُلْك، لاَ شَرِيكَ لَك (Seigneur Dieu ! Me voici, répondant à Ton appel, Toi qui n’as nul associé ! Certes, la louange, les bienfaits ainsi que la royauté t’appartiennent à Toi sans nul associé)

Les actes autorisés en état d'ihram

  • Prendre un bain ; il est permis d'utiliser du savon pour les shafi'ites et les hanbalites. Il est également permis de se coiffer.
  • Couvrir le visage pour une raison valable (poussière, froid ...). Couvrir le visage sans raison entraîne l'obligation de s'acquitter de la« fidya » (rachat) : jeûner trois jours ou nourrir six pauvres ou sacrifier une bête).
  • Al-hijama (réalisation d’une saignée) :
  • Se gratter la tête ou le corps :
  • Se regarder dans un miroir, sentir les parfums, se soigner et se brosser les dents.
  • Mettre une ceinture (pour les papiers, monnaie), une bague et s'abriter à l'ombre.
  • Tuer les bêtes nuisibles.

Les actes interdits pendant l'ihram

  • Porter des vêtements cousus (pour les hommes). Ceci est permis pour les femmes à l'exception de ce qui est parfumé, ainsi que le niqab et les gants : « La femme (au pèlerinage) ne doit porter ni voile (niqab) sur le visage ni gants aux mains » (Al Boukhari).
  • Contracter un mariage : l'acte de mariage n'est pas valide pour la majorité à l'exception des hanafites.
  • Les rapports sexuels et ses préliminaires : Dieu dit : "Le Pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l'on se décide de l'accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant de pèlerinage" Sourate 2 La Vache (Al Baqara), verset 197)
  • Parfumer les vêtements ou le corps en état d’ihram.
  • Pratiquer la chasse : "La chasse en mer vous est permis, et aussi d’en manger, pour votre jouissance et celles des voyageurs. Et vous est illicite la chasse à terre tant que vous êtes en état d’Ihram. Et craignez Allah vers qui vous serez rassemblés" (Sourate 5 La Table (Al-Mâ’ida), verset 96)
  • Se couper les ongles, les cheveux : "Et accomplissez pour Allah le pèlerinage et l’Umra. Si vous en êtes empêchés, alors faites un sacrifice qui vous soit facile. Et ne rasez pas vos têtes avant que l’offrande [l’animal à sacrifier] n’ait atteint son lieu d’immolation. Si l’un d’entre vous est malade ou souffre d’une affection de la tête (et doit se raser), qu’il se rachète alors par un Ṣiyām ou par une aumône ou par un sacrifice. Quand vous retrouverez ensuite la paix, quiconque a joui d’une vie normale après avoir fait l’Umra en attendant le pèlerinage, doit faire un sacrifice qui lui soit facile. S’il n’a pas les moyens qu’il jeûne trois jours pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez lui, soit en tout dix jours. Cela est prescrit pour celui dont la famille n’habite pas auprès de la Mosquée sacrée. Et craignez Allah. Et sachez qu’Allah est dur en punition." (Sourate 5 La Table (Al-Mâ’ida), verset 196)

Les conséquences des actes interdits en état d’ihram

Les rapports sexuels

  • Avant la présence à 'Arafat : annule le pèlerinage par consensus. Il doit finir les rîtes suivants et doit immoler une chamelle pour la majorité. Il doit refaire son pèlerinage l'année suivante (que ce soit le pèlerinage obligatoire ou surérogatoire).
  • Pour les hanafites, il doit immoler un mouton et n'a pas à le refaire (uniquement si c'est le pèlerinage obligatoire)
  • Après' Arafat et avant la première désacralisation : idem pour la majorité.
  • Pour les hanafites, le pèlerinage est valide et doit immoler une chamelle.
  • Après la première désacralisation : le pèlerinage est valide, il n'a pas à le refaire pour la majorité. Il doit immoler une chamelle pour Ash-Shafi'i, un mouton pour Malik.

La chasse

Dieu dit : « Ô les croyants ! Ne tuez pas de gibier pendant que vous êtes en état d'ihram. Quiconque parmi vous en tue délibérément, qu'il compense alors, soit par quelque bête de troupeau, semblable à ce qu'il a tué, d'après le jugement de deux personnes intègres parmi vous, et cela en offrande qu'il fera parvenir à (destination des pauvres de) la Kaaba, ou bien par une expiation, en nourrissant des pauvres, ou par l'équivalent en jeûne. Cela afin qu'il goûte à la mauvaise conséquence de son acte » (Sourate 5 La Table (Al-Mâ’ida), verset 95)

Les autres interdits

"Comme le fait de se couper les cheveux ou de porter des vêtements cousus ; immoler un mouton, ou jeûner trois jours, ou nourrir six pauvres (l'équivalent de trois sa'. Un sa' vaut environ 2,176 Kg) " (Al-Boukhari et Mouslim).
En cas d'oubli ou d'ignorance : aucune conséquence (Al-Boukhari).

Moncef ZENATI (d’après « taysir fiqh al’ibadat » de sheikh Fayçal mawlawi)

Sur le même sujet... ou presque !

Chapitre 1 : Al-Hajj, son statut, ses mérites, ses conditions et autres questions

Dieu dit : "La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c'est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l'univers. Là sont des signes évidents, parmi lesquels l'endroit où Abraham s'est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le Pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas ...

Chapitre 3 : Types de Pèlerinage

Al-ifrad
C'est le fait de formuler, au moment de l'ihram, l'intention d'accomplir uniquement le Hajj, en disant :
« labbayka bi hajj »
لَبَّيْكَ بِحَج .

Chapitre 4 : Les rîtes du pèlerinage Selon la classification de la jurisprudence

Al-ihram

C'est un pilier (rokn) du pèlerinage pour la majorité, une condition de validité (shart) pour les hanafites. Ce point a été traité en détails dans le chapitre précédent.


La présence à 'Arafat

Chapitre 5 : La fin des rîtes du Pèlerinage

La désacralisation

Elle se fait en deux étapes :

La première désacralisation

Chapitre 6 : Les rîtes du Pèlerinage Selon l'ordre chronologique

De la décision d'accomplir le Pèlerinage jusqu'à l’arrivée au miqat

Fatwas en direct Spécial Pélerinage

réalisé le 26 novembre 2008 avec Cheikh Ounis Guergah

Contenu similaire :