Ce qui est recommandé de faire pendant les dix premiers jours du mois de Dhoul Hijjah

Le croyant, sincère dans sa foi, recherche toujours des moments favorables pour accomplir de bonnes actions.
« Par l’aube et par les dix nuits ! Par le pair et l'impair » (Sourate 89 L’Aube (Al-Fajr), versets 1-3)

Le croyant, sincère dans sa foi, recherche toujours des moments favorables pour accomplir de bonnes actions. Ceux sont les cœurs sincères et dévoués dans l'adoration qui peuvent pleinement profiter de ces moments. Les autres sont distraits et n'accordent pas assez d'attention à ces moments.
Allah (swt) par sa grâce, sa miséricorde et sa générosité a fait des 10 premiers jours du mois lunaire Dhull Hijjah des moments sacrés et très favorables à la fois pour ceux qui y accomplissent le pèlerinage et même ceux qui n’ont pas pu l’effectuer : les bonnes œuvres sont largement récompensées pendant ces dix premiers jours du mois de Dhull Hijjah.

Que représentent ces 10 premiers jours du mois Dhull Hijjah ?

Selon Ibn Kathîr, la référence de l’exégèse par la tradition, les dix jours auxquels le Saint Coran fait référence dans les versets 1-3 de la sourate El Fajr correspondent aux dix premiers jours de Dhul-Hijja, mois lunaire durant lequel s’accomplit le cinquième pilier de l’Islam, le pèlerinage à la Mecque.
Ibn ‘Abbas, le compagnon spécialisé dans l’exégèse du Saint Coran, nous propose également une lecture similaire en interprétant le verset 28 de Sourate « le Pèlerinage » : Ce sont les dix jours [de Dhul-Hijja], disait-il, que ce verset évoque « ..Et pour invoquer le nom d’Allah aux jours fixés… » (Sourate 22 Le Pèlerinage (Al-Hajj), verset 28)
Al-Hafid Ibn Hajar, le commentateur de Sahih Al-Boukhari, disait que d’après Annassa’i selon Jabir :« Ce sont les dix jours du sacrifice (9 jours de Dhoul Hijjah et le jour de Aïd Adha), le pair c’est le jour du sacrifice et l’impair c’est le jour de Arafat ».

Les dix premiers jours de Dhull Hijjah sont :

  • ceux que le Tout Puissant avait donné à Moussa (que la paix soit sur lui) : « Et Nous donnâmes à Moussa rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits » (Sourate 7 Les Murailles (Al-A’râf), verset 142). Selon Ibn Kathyr, les trente sont en réalité les jours de Dhoul Qi’aada et les dix jours sont les dix premiers jours de Dhoul Hijjah.
  • les dix jours dans lesquels Allah (swt) a accompli le Message délivré à Mohamed,que la paix soit sur lui : « Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous » (Sourate 5 La Table (Al-Mâ’ida), verset 3). C’est cela le parachèvement de la religion qui ne souffrira désormais plus d’aucun ajout ni supplément aucun. Une religion qui ne disparaîtra plus jamais de la surface de la terre, jusqu’à ce que la volonté d’Allah advienne lors de la fin de ce monde.
  • Une bénédiction donnée par Allah et que nous acceptons entièrement et ce sont les adeptes et les fidèles d’Allah qui les suivront. Ibn Kathyr disait en cela que : « Lorsque que cette sourate fut révélée, Omar Ibn Al-Khattab commençait à pleurer. Le Prophète (sws) lui en demanda la raison et Omar lui dit : ce qui me faisait pleurer c’est que nous étions en quête de notre religion mais à présent je sais que toute chose qui se clôt ne peut que décliner. Alors le Prophète (sws) lui dit : « tu as raison » ».

Seul Allah le Tout puissant connaît la valeur exacte de ces jours. Ils sont plus qu’un trésor, car ils sont connus à l’avance. Ces jours que beaucoup de musulmans ignorent complètement ou bien auxquels on ne donne pas assez d’importance.

Al-Boukhari rapporte selon Ibn Abbas : Le Prophète, Paix et salut d’Allah sur lui, a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces dix jours. » Les Compagnons dirent : « Même pas le djihâd ? » Il dit : « Même pas le djihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (c'est à dire qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). »

Et selon Ibn Taymiya : les dix premiers jours de Dhoul-Hijjah sont meilleurs que les jours des dix derniers jours du mois de ramadan et les dix dernières nuits du mois de mois de Ramadan sont meilleures que les dix nuits des dix premiers jours de Dhoul-Hijjah.

Qu'est-il recommandé de faire pendant ces dix jours ?

En premier lieu il est recommandé d’accomplir le pèlerinage pour ceux qui en ont les moyens.

D’une manière générale il est recommandé de saisir cette occasion pour accomplir le maximum de bonnes actions et d’éviter les péchés et surtout de se rappeler le nom d’Allah tout au long de la journée.

Parmi les bonnes actions et les actes de dévotions recommandés d'accomplir pendant ce mois citons ce qui suit :

La prière : il est recommandé de se lever tôt afin de ne pas rater la prière matinale et toutes les autres prières obligatoires de la journée. Mais aussi de consacrer du temps pour les prières surérogatoires "en-nawafil", car cela compte parmi les meilleurs actes de dévotion auprès d'Allah.

Le jeûne : Le jeûne compte parmi les meilleurs actes de dévotion auprès d'Allah. Ainsi le Prophète (sws) nous dit : « Le serviteur qui accomplie un jour de jeûne pour l'adoration d'Allah, Allah lui accorde la faveur d'écarter son visage du feu à une distance de 70 automnes ». Un autre enseignement prophétique, rapporté par Muslim dans son Sahih, nous apprend que le jeûne du jour d'Arafat, neuvième jour de cette décade, absout les péchés de deux années, une année antérieure et une année ultérieure, ce jeune est réservé aux personnes qui n’accomplissent pas le pèlerinage.
Ainsi,le Prophète (sws) avait pour habitude de jeûner, les neufs jours de Dhoul Hijjah, le jour de Achoura, et trois jours de chaque mois.

Le dhikr : Allah ou le rappel du nom d'Allah : cela veut dire que la langue du croyant ne doit pas cesser de prononcer les mots de louanges d'Allah comme le pratiquait les compagnons du prophète à tous moments et particulièrement pendant les jours ou le coeur de tous les musulmans sont orientés vers les lieux saints de l'Islam. Donc, durant cette période, répétez les formules « Allâhu Akbar », « Lâ Ilâha Illa'llâh », « Al-Hamdu Lilâh », rapporte le grand chroniqueur At-Tabarânî dans son livre, Al-Mu’jam Al-Kabir. L’imam Al-Bukhârî conclu la même chose à la lecture de ce hadith, qu’il rapporte dans son Sahih : « Ibn ‘Umar et Abû Hurayra- qu’Allah les agrée allaient au marché pendant les 10 jours et ils répétaient « Allâhu Akbar » et les gens répétaient derrière eux."

L'Istighfar : la crainte de tomber dans les péchés par l'acte de l'Istighfar (la demande de pardon) : ainsi Abou Daoud a rapporté le hadith suivant : « celui qui demeure dans l'Istighfar, Allah le préserve de tous les soucis et lui accorde sa subsistance là où il l'attend le moins ». Il disait aussi : « Allah dit : ô fils d’Adam, trouve toi le temps pour m’adorer j’emplirai ton cœur de richesses et j’annulerai ton indigence (ta pauvreté). Si tu ne le fais point j’emplirai tes mains de travaux et je n’annulerai guère ta pauvreté ».

N'oubliez surtout pas de réciter beaucoup le Coran, de faire des dons auprès des nécessiteux, de vous repentir au plus vite, faire le Douâa et des remerciements pour les bienfaits qu'Allah nous a donné.

Et concernant le dixième jour de Dhull-Hijja ?

Le dixième jour de Dhul-Hijja coïncide avec le jour de la fête de Aïd Al-Adha, jour où les croyants se rappellent le sacrifice du père des prophètes, Ibrahim, paix et salut sur lui, et dont la soumission à Allah (swt) était totale au point d’égorger son fils si la volonté divine en était ainsi. Ce moment est extraordinaire car le sacrifice de son fils a été substitué par l’immolation d’une bête. Tradition qui symbolise la soumission totale à Allah (swt) dans l’amour et l’abnégation.

Le Prophète (sws) disait à ce propos que le Tout Puissant dit : « Il n’y a point de meilleur acte que l’homme ne fasse que celui de verser le sang en sacrifice (abnégation) pour Allah. Les bêtes immolées viendront le jour du jugement dernier avec leurs lainages et leurs sabots et leurs cornes. Le sang versé le sera auprès d’Allah avant même qu’il ne soit versé ici bas, aussi soyez en heureux ». De même que selon le Prophète (sws) les bêtes immolées seront une récompense à hauteur de dix bienfaits (pour chaque corne de bête) » Selon At Tirmidhii.

Conclusion : Allah par sa grâce, sa miséricorde, et sa générosité veut que même ceux qui n’effectuent pas le pèlerinage, tirent profit de ces moments sacrés ou les bonnes œuvres sont si largement récompensées.

Paix et salut sur notre Prophète bien aimé Mohammad ainsi que sur les siens.

Zine El-Abidine KOURDI

Sur le même sujet... ou presque !

Chapitre 1 : Al-Hajj, son statut, ses mérites, ses conditions et autres questions

Dieu dit : "La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c'est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l'univers. Là sont des signes évidents, parmi lesquels l'endroit où Abraham s'est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le Pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas ...

Chapitre 2 : Les repères temporels et spatiaux (al-mawaqit) et l'état de sacralisation (ihram)

Les repères temporels
Il s’agit de l’intervalle de temps en dehors duquel les rites de pèlerinage ne peuvent être valides. Dieu dit : « Le Pèlerinage a lieu dans des mois connus » (Sourate 2 La Vache (Al Baqara), verset 197)
Les mois du Hajj sont : shawwal, dhoul-qa'da et les dix jours de dhoul-hajja.

Les repères spatiaux

Chapitre 3 : Types de Pèlerinage

Al-ifrad
C'est le fait de formuler, au moment de l'ihram, l'intention d'accomplir uniquement le Hajj, en disant :
« labbayka bi hajj »
لَبَّيْكَ بِحَج .

Chapitre 4 : Les rîtes du pèlerinage Selon la classification de la jurisprudence

Al-ihram

C'est un pilier (rokn) du pèlerinage pour la majorité, une condition de validité (shart) pour les hanafites. Ce point a été traité en détails dans le chapitre précédent.


La présence à 'Arafat

Chapitre 5 : La fin des rîtes du Pèlerinage

La désacralisation

Elle se fait en deux étapes :

La première désacralisation

Chapitre 6 : Les rîtes du Pèlerinage Selon l'ordre chronologique

De la décision d'accomplir le Pèlerinage jusqu'à l’arrivée au miqat

Contenu similaire :